Christophe AUDOUARD, Docteur Amiante du Rouennais

Par défaut

Interview réalisée le 10 octobre 2019, mise à jour le 13/10/19

Qui êtes vous, Christophe AUDOUARD?

Christophe AUDOUARD est Docteur en chimie organique. « A la faculté de ROUEN, en 2002, j’ai soutenu ma thèse sur les « alcaloïdes du Quinquina«  . Mes recherches avaient une visée thérapeutique, dans le cadre de la lutte contre le cancer ». Après deux années de recherche « post-doc » au Royaume Uni, il candidate alors pour des postes en recherche pure, sans succès. « En 2007, un désamianteur membre de ma famille, me signale le manque d’opérateurs en diagnostics immobiliers. Je me suis alors formé et obtenu plusieurs certifications ». Mais la crise immobilière de 2008 le consacrera comme « diplômé sans boulot ».

la suite…

A RAAT QUI RIT, RIRA BIEN QUI…

Par défaut

Publié le 05/08/2019 – mis à jour N°03
le 04/09/2019 – 9h30

L’annulation de l’arrêté du 25 juillet 2016 relatif à la certification des opérateurs de repérage amiante a jeté un froid dans le lanterneau* des Diagnostiqueurs Immobiliers. Il met fin prématurément à la monopolisation des repérages amiante avant travaux par une fraction des techniciens de la construction habilités pour ce type de mission…

Second coup de semonce du navire amiral: le Conseil d’Etat suspend de facto les 2 articles 4 et 13 qui précisent dans l’arrêté du 16 juillet 2019, le statut et les compétences requises de l’ORA, qui selon la définition de son article 2 est « la personne physique qui réalise une mission de repérage de l’amiante dans un immeuble bâti dans le cadre d’une commande du donneur d’ordre« . Pont barre. (voir la suite en Post Scriptum n°02)

Alors que les discussions semblent s’éterniser entre les Fédérations du Diagnostic Immobilier et les ministères concernés, en vue de l’entrée en vigueur de l’arrêté du 2 juillet 2018, texte refondateur de la certification desdits « opérateurs en diagnostic immobilier », le Conseil d’Etat a annulé un des arrêté compétences en vigueur, et non le moindre, celui régissant le « permis de travail » des « chercheurs d’amiante ».

L’annulation est prononcée la veille du troisième anniversaire du cadet des arrêtés compétence, comme pour marquer symboliquement l’évènement.

la suite…

Pascal Le BIHAN, franc tireur d’élite.

Par défaut

Interview réalisée le 31 juillet 2019

PORTRAIT DE PASCAL LE BIHAN
Pascal Le BIHAN

Depuis 15 ans Pascal LE BIHAN exerce le métier de Diagnostiqueur Immobilier, au sein du cabinet TEKIMMO (1).

De formation « ingénieur généraliste », Pascal LE BIHAN embrasse cette vocation par gout pour l’immobilier et intervient en Ile de France, comme travailleur indépendant chevronné. Respectueux des directives ministérielles, il s’engage dans la certification. Mais très vite il considère ce dispositif comme inapproprié au domaine du diagnostic immobilier. Et notamment la procédure de recertification.

la suite…

Risque amiante: toujours plus?

Par défaut

Exposition à l’amiante et mésothéliome pleural. Retour sur 20 ans de surveillance.

Communiqué de presse de Santé Publique France du 27 juin 2019

Le mésothéliome pleural est un cancer de la plèvre survenant principalement après une exposition à l’amiante. Le programme national de surveillance des mésothéliomes pleuraux (PNSM) a été mis en place en 1998, un an après l’interdiction de l’usage de l’amiante. Santé publique France publie aujourd’hui un rapport inédit « 20 années de surveillance (1998-2017) des cas de mésothéliome, de leurs expositions et des processus d’indemnisation ». Ces travaux montrent que l’exposition à l’amiante est et restera encore pendant plusieurs décennies un sujet majeur de santé publique nécessitant le maintien de la surveillance et le renforcement des actions de prévention.

la suite…