Sauver le dispositif de santé français? Diminuons l’incidence des maladies chroniques d’origine environnementale!

Par défaut

Avertissement: RésoA+ est co-signataire de la chronique publiée dans l’édition Le Monde du 04/12/2021, initiative du CISE, Collectif Interassociatif pour la Santé Environnementale. Le texte est reproduit ici, bordé des logos des 32 associations ou collectifs signataires.

Mais parce que RésoA+ investit plus particulièrement le domaine de la santé au travail, il apparait opportun d’inverser les deux derniers alinéas de la conclusion de cet appel, pour élargir le débat.

Pour sauver l’hôpital, il est urgent de diminuer le poids des maladies chroniques en s’attaquant à leurs causes environnementales par une politique de prévention primaire. Au-delà des drames humains, c’est la pérennité de notre système de santé et même de sécurité sociale qui est en jeu.
Il est possible de diminuer considérablement le risque d’une pandémie virale comme celle que nous connaissons, si on considère que c’est aussi une « syndémie ».  Il n’est pas possible d’agir sur l’âge et le sexe, mais il est par contre possible d’agir sur l’environnement, qu’il soit physique ou social.

la suite…

La malédiction du diagnostiqueur certifié …

Par défaut

Avertissement: cet article de fond était prévu à l’occasion de la publication de l’arrêté modificatif attendu avant fin 2021, pour éviter la disparition définitive de l’arrêté du 2 juillet 2018 remodelant l’horizon du Diagnostiqueur Immobilier, et notamment les conditions de sa certification professionnelle. Or, suite au coup de gueule de Thierry ORNAQUE, fondateur de GEOCAPA, membre de résoA+, susceptible d’être suspendu sans délai car trop spécialisé en RAAT routiers, nous apprenions que le projet d’arrêté salvateur ne pourrait pas entrer en vigueur avant l’échéance couperet du 1er janvier 2022. Dès lors, il faut s’attendre à une vague de suspension, notamment des plus anciens Opérateur en Repérage Amiante…

Dans le secteur d’activité des immeubles bâtis, le diagnostic amiante est marqué par le cycle de 7 ans.

En 2000, se réunit la Commission X46D, à la demande conjointe des secrétariats chargés de la Santé, du Travail et du Logement, en vue de rédiger une norme sur le « Diagnostic Amiante » dans l’immeuble bâti. La norme sera publiée en novembre 2002 et constituera la règle de l’art pour les missions de repérage des MPCA; et de facto, la trame référentielle pour la délivrance des « attestations de compétence » en repérage amiante, imposée en filigrane par le Code de la santé publique. Mais pas encore par le Code du Travail… Mais déjà, de manière volontaire, la mission « avant travaux » était inscrite dans le socle normatif.

la suite…

CONGRÈS RÉSOA+ 2021: JEUDI 25 MARS 2021!

Par défaut

MISE À JOUR N° 07 DU 25/03/21

L’Assemblée Générale 2020 aura lieu le Jeudi 25 mars 2021, avec des conditions techniques et fonctionnelle satisfaisantes et surtout permettre aux adhérent.e.s de régulariser leur situation et payer leurs cotisations 2021/2020 et 2019 pour certain.e.s.

Les membres seront réunis également en AG 2021, pour statuer sur les activités de l’année 2020, sous la forme d’un Congrès, avec une partie statutaire réservée aux membres et une séance de l’ONRA ouverte à tous les acteurs civils ou professionnels de la remédiation amiante. Pour introduire ce congrès, la parole sera donnée à trois acteurs impliqués dans la recherche environnementale, hors domaine du cadre bâti:

la suite…

A RAAT QUI RIT, RIRA BIEN QUI…

Par défaut

Publié le 05/08/2019 – mis à jour N°03
le 04/09/2019 – 9h30

L’annulation de l’arrêté du 25 juillet 2016 relatif à la certification des opérateurs de repérage amiante a jeté un froid dans le lanterneau* des Diagnostiqueurs Immobiliers. Il met fin prématurément à la monopolisation des repérages amiante avant travaux par une fraction des techniciens de la construction habilités pour ce type de mission…

Second coup de semonce du navire amiral: le Conseil d’Etat suspend de facto les 2 articles 4 et 13 qui précisent dans l’arrêté du 16 juillet 2019, le statut et les compétences requises de l’ORA, qui selon la définition de son article 2 est « la personne physique qui réalise une mission de repérage de l’amiante dans un immeuble bâti dans le cadre d’une commande du donneur d’ordre« . Pont barre. (voir la suite en Post Scriptum n°02)

Alors que les discussions semblent s’éterniser entre les Fédérations du Diagnostic Immobilier et les ministères concernés, en vue de l’entrée en vigueur de l’arrêté du 2 juillet 2018, texte refondateur de la certification desdits « opérateurs en diagnostic immobilier », le Conseil d’Etat a annulé un des arrêté compétences en vigueur, et non le moindre, celui régissant le « permis de travail » des « chercheurs d’amiante ».

L’annulation est prononcée la veille du troisième anniversaire du cadet des arrêtés compétence, comme pour marquer symboliquement l’évènement.

la suite…